"> A MALTE sur les traces de CLIFF - Cocoheinen, Blog CLIFF RICHARD | Bloguez.com - Bloguez.com
 

 A MALTE sur les traces de CLIFF RICHARD

23/2/2012

Bonsoir à tous et à toutes. Je rentre de l'ILE de MALTE où, avec mon épouse Mariette, nous avons fêté de magnifique manière nos 35 ans de mariage. Je vous remercie pour la fidélité que vous avez témoignée à mon Cocoheinen de Blog que vous avez consulté largement au vu des vos coms et du nombre de visites durant mon absence.

A Malte, j'étais un peu aussi sur les traces de CLIFF qui, en mai 2011, avait été reçu avec les honneurs dans ce petit paradis situé à 100 kms au sud de la SICILE. SCR y avait reçu la CROIX de l'ORDRE des CHEVALIERS de MALTE.

 

 

J'ai fait la même visite que mon idole pour admirer les verreries maltaises qui sont l'une des richesses de fabrication des orfèvres locaux. J'ai le souvenir d'une image, d'une photo de Cliff recevant en cadeau un vase bleu c'est pourquoi j'ai demandé à mon épouse de prendre cette photo. Hélas, je ne retrouve plus le cliché de Cliff arborant fièrement ce cadeau. Par contre, j'ai retrouvé celle-ci le montrant devant ces verres de couleur "miel" se trouvant juste à côté des bleus. Je pousuivrai mes recherches pour retrouver ce mystérieux vase bleu!

 

 

Category : Musique (CLIFF Richard) | Write a comment | Print

Comments

Carmen de Ghoy, le 24-02-2012 à 12:27:10 :

Malte

Bonjour à tous

 

un beau voyage, de beaux souvenirs et félicitations  pour votre anniversaire de mariage.

je vous souhaite déjà un très bon week-end

cliffette, le 24-02-2012 à 08:31:47 :

Je n'ai pas trouvé non plus.

Je garde sur mon ordinateur toutes les photos de Cliff et je n'ai trouvé que celle où il sortait du magasin avec deux sacs bleus que tu as publié en mai 2011.

Bon retour avec des souvenirs plein les yeux.

Bonne journée à tous.

lilithewitch, le 23-02-2012 à 23:46:09 :

Coco sur les traces de Cliff

Bonne idée d'avoir visité ce superbe magasin où Cliff a fait les emplettes et a reçu un cadeau, les riches sont toujoues gâtés et je comprends pourquoi depuis les années 60 il n'avait que 10 livres en poche que le bureau lui remettait chaque lundi, en qq sorte de l'argent de poche, il n'avait pas de besoin de payer la où il descendait.
Bonne nuit